couteau bushcraft

Le fameux couteau bushcraft

novembre 14, 2018

Le fameux couteau bushcraft

Le bushcraft figure parmi les activités de loisir tendance en plein air. Ce type d’aventure est inconcevable sans recourir au couteau bushcraft.

Le choix du couteau de survie

Cette catégorie de couteau doit être un objet fixe, solide et multifonctionnel. Ainsi, un couteau bushcraft à titre de couteau de survie, est utilisé pour fendre du bois, préparer du feu et découper des aliments.

En outre, un couteau bushcraft peut être requis pour la conception et la fabrication d’un abri. Par ailleurs, on peut faire appel à un couteau bushcraft de survie pour pratiquer la chasse.

Les caractéristiques de l’acier adapté au couteau de survie

Le marché propose trois catégories à travers l’acier au carbone, l’acier à outils, l’acier inoxydable.

L’acier carbone est un acier à haute teneur en carbone. Malgré une sensibilité à la corrosion et au sel, l’acier carbone d’un couteau bushcraft lui confère une grande résistance qui le rend pratiquement indestructible. De plus, ce type d’acier sur un couteau de survie facilite l’aiguisage.

Le deuxième type d’acier concerne l’acier inoxydable. C’est un acier associant le carbone et le chrome. Résistant à la corrosion, ce type d’acier est plus difficile à aiguiser. En outre, il s’avère moins résistant aux chocs. Le type de couteau bushcraft en acier inoxydable est préférable dans un milieu humide, salin qui requiert peu d’entretien.

Enfin, l’acier à outils pour couteau bushcraft de survie n’est pas insensible à la corrosion. Toutefois, il résiste mieux à la rouille que le couteau à lame en acier carbone. Il peut être utilisé pour des travaux rudes car il demeure facile à aiguiser.

couteau bushcraft

Le manche de couteau convenable pour un couteau de survie

Le couteau bushcraft requiert un manche solide avec une bonne prise en main. On peut faire appel à 3 types de matériaux comme le micarta, le G10 ou le caoutchouc pour un manche de couteau de survie.

Le micarta est un composite fait de toile et de lin. Robuste, ce manche de couteau bushcraft propose un excellent grip, par temps humide également. Pratiquement inusable, il ne demande aucun entretien.

Le G10 est un matériau en fibre de verre et en résine artificielle. Le G10 dispose des propriétés similaires au micarta mais avec un grip plus réduit.

Le caoutchouc peut être utilisé pur ou mixé, voire en surmoulage avec une matière différente. Idéal pour un manche de couteau bushcraft, c’est un matériau stable, doté d’un bon grip, et insensible à l’humidité. Néanmoins, il n’apprécie pas trop les chaleurs extrêmes.

Le couteau adapté aux activités de bushcraft

Un bon couteau bushcraft doit avoir un tranchant efficace, et disposer de bonnes aptitudes pour un usage rude. Fiable et résistant, son pouvoir de coupe doit être exceptionnel, et il doit être pratique à aiguiser.

 Un couteau bushcraft pour la survie doit répondre à 2 types de montage, à savoir le montage à soie ou à la plate semelle. Le montage à soie le plus apprécié est traversante, avec un prolongement de la lame jusqu’au pommeau à travers tout le manche. Le montage à plate semelle est d’une grande robustesse. Les plaquettes de manche bénéficient d’une fixation par rivet ou par vis.

Par ailleurs, il faut considérer la longueur de la lame. Une bonne lame multifonction est comprise entre 11 à 15 cm de longueur. Pour la forme de la lame, une lame traditionnelle à dos plat ou disposant d’un profil drop-point autorise de multiples usages. Il faut proscrire les lames à serrations qui ne conviennent pas pour un couteau bushcraft  de survie. Un couteau bushcraft ne requiert pas une marque onéreuse. On privilégie la robustesse, la qualité, la fiabilité et la polyvalence.



Bienvenue chez Forge Origine !

En nous rejoignant tu recevras des conseils et des astuces en coutellerie et forge, mais aussi des codes promotionnels en avant première.