La coutellerie française

La coutellerie française

novembre 26, 2018

La coutellerie française

Depuis plus de cinq siècles, la France est connu pour le savoir-faire de ses couteliers. Chacune de ses régions possède son propre  couteau. Aujourd'hui, la coutellerie française propose une large éventail de couteaux de région fabriqués par de grandes marques mais aussi par des artisans couteliers. Ces couteaux régionaux sont des pièces d'exception représentant des régions et villes de France comme Le Thiers, l'Yssingeaux, le Saint-Tropez, le Méditérranée ou encore le Capuchadou. Elles feront le bonheur des collectionneurs et amateurs de coutellerie française. Il y a aussi les couteaux Laguiole, des couteaux emblématiques tels que  le couteau Franc Maçonnerie, le couteau Cathare, le couteau Saint Jacques de Compostelle...

Pour rappel, la coutellerie française regroupe les couteaux, sécateurs, ciseaux, rasoirs, quincaillerie de toutes sortes et divers tranchants. Rien qu'à Thiers, on y fabrique aujourd'hui 300 000 articles de coutellerie chaque jour. Ce n'est pourtant pas la grande époque car au 19 è siècle, le nombre d'employés en coutellerie dans la région de Thiers a atteint 25 000 contre 1 700 ce jour. Faisons le point sur cette décadence et découvrons ensemble comment la coutellerie française se distingue de la concurrence.

Brève histoire de la coutellerie française

Si Nogent, Châtellerault et Paris portent bien le titre de fleurons historiques de la coutellerie française, Thiers en revanche est le véritable bassin coutelier.

La rivière de Thiers - la Durolle, assurait le fonctionnement des moulins et usines de coutellerie via l'affûtage des couteaux. Les montagnes thiernoises ne bénéficiaient pas de bonnes conditions géographiques et naturelles mais cela n'a pas empêché la population locale de développer l'activité de coutellerie.

Vers le XVIIème siècle, la coutellerie française a commencé à s'exporter en Italie, en Espagne et même en Chine depuis les ports de Nantes et Bordeaux. Au fil des siècles, le secteur avait un succès phénoménal, rien que dans la région de Thiers le domaine de la coutellerie employait 25 000 personnes. Pour travailler en harmonie, les artisans couteliers appliquaient une méthode de travail efficace basée sur la parcellisation. Ainsi les nombreux ateliers s'organisaient pour travailler en chaine et approvisionner en quantité les grossistes en France et à l'étranger.

coutellerie française

La coutellerie française face à la concurrence asiatique

Malgré les efforts et la passion des couteliers pour les couteaux et instruments tranchants, la coutellerie française a manqué de visibilité sur le marché international à cause de la concurrence asiatique dans les années 80. Les pays asiatiques proposaient, en effet, sur le marché des articles de coutellerie à bas prix et pourtant peu qualitatifs. En guise de réplique, les artisans couteliers français se sont lancés dans la production de couteaux de luxe. C'était et cela reste toujours un succès jusqu'à nos jours. Le marché de la coutellerie française est très dynamique. A Thiers, par exemple, la plupart des entreprises misent sur le milieu et le couteau haut de gamme pour se distinguer de la concurrence à bas prix.

Laguiole, Le Thiers et Opinel : emblèmes de la coutellerie française

Ayant vu le jour en 1829 sur le plateau de l'Aubrac, le couteau Laguiole est un magnifique couteau de poche qui a su conquérir le cœur des amateurs, collectionneurs ou simples utilisateurs issus du monde entier. Profitant du succès du Laguiole, Thiers en fabrique également depuis 1930 avec une excellente qualité de création artisanale.

Dès sa sortie, le couteau Opinel est devenu un objet populaire. Son esthétique et sa fonctionnalité lui ont valu, en 1985, une place au «Victoria and Albert Museum" auprès des cents objets les mieux dessinés au monde dont la montre Rolex et la Porche 911. En 1989, ce célèbre couteau fermant avec un manche en bois a même été référencé dans le dictionnaire Larousse.

Le Thiers est une série de couteaux portant le même nom que la ville dont elle représente. Il a été créé pour montrer et partager au public la passion qui lie les couteliers avec la coutellerie française. Le couteau Thiers appartient à une confrérie. Chaque membre qui souhaite lancer une nouvelle version de ce couteau doit obtenir l'autorisation du Conseil de Jurande.

L'interminable combat pour une Laguiole 100% française

Le procès sur la marque "Laguiole" entre l'entité Forge de Laguiole et Gilbert Szajner. Cependant un entrepreneur vient, cependant, assombrir la belle histoire de la coutellerie française. N'ayant pas pu être protégée dès le début (1987) par La Forge, les couteaux Laguiole ont été recopiés et contrefaits maintes fois par Szajner à travers ses couteaux importés. Ces couteaux ornés de motifs d'abeille restent néanmoins un incontournable de la coutellerie Made in France. Sa réputation lui précède et son existence juridique n'est pas vraiment établie au point de laisser libre cours aux contrefaçons notamment asiatiques.



Bienvenue chez Forge Origine !

En nous rejoignant tu recevras des conseils et des astuces en coutellerie et forge, mais aussi des codes promotionnels en avant première.