Les parties d’un couteau

Les 8 parties principales de l’anatomie d’un couteau

janvier 25, 2019

Les parties d’un couteau

On l’utilise pour cuisiner, manger, chasser ou même pour sa survie, le couteau est un objet du quotidien utilisé depuis la nuit des temps. En effet, les premiers hommes l’ont d’abord fabriquée en silex ou en os. Pendant l’Antiquité, le couteau évolue sous l’âge du bronze.

Cet article vous fera voir le couteau sous un autre regard. En effet, nous allons dans cet article passer à la loupe chaque partie de son anatomie. Si le couteau est composé principalement d’un manche et d’une lame, il en contient en réalité de multiples éléments qui ont tous une utilité précise. Découvrons, sans plus attendre, les 8 parties les plus importantes de l’anatomie du couteau.

 

Partie n° 1 : La lame

La lame du couteau est la partie métallique qui permettra de couper. La lame peut-être en acier inoxydable, céramique, titane… Sur la lame, on distingue, la pointe qui est la partie la plus fragile, le fil de la lame qui est son tranchant, l’émouture qui s’amincit pour créer le tranchant et qui peut être de différentes formes, le dos qui est à l’opposé du fil et la soie qui se prolonge dans le manche.

 

Partie n° 2 : Le manche

Le manche permet d’utiliser le couteau sans se blesser. Il est généralement en bois, en plastique ou os. Dans le cas des couteaux pliants, le manche accueille la lame lorsque celui-ci est plié. Sur le manche du couteau se trouvent la mitre, les rivets, le corbin ou le pommeau, la soie, la garde et les plaquettes.

Les parties d’un couteau

 

Partie n° 3 : La mitre

La mitre est un élément métallique située entre la lame et le manche. La mitre peut se trouver aux deux extrémités du manche. Les mitres servent à supporter l’axe d’articulation de la lame, à protéger le couteau en cas de chute et d’éléments décoratifs.

 

Partie n° 4 : Les rivets

Le rivet est une tige métallique munie d’une tête dont l’extrémité est aplatie. Les rivets sont situés sur le manche du couteau. Ils servent à fixer les plaquettes du couteau sur la soie.

 

Partie n° 5 : Le corbin ou le pommeau

Le corbin est situé à l’extrémité extérieure du manche du couteau. C’est une sorte de butée qui assure la bonne prise en main du couteau. Parfois, c’est le pommeau qui remplace le corbin. Le pommeau est la tête arrondie du manche du couteau.

 

Partie n° 6 : La soie

La soie est une partie du couteau qui est intégrée au manche. Il s’agit de la continuité de la lame dans le manche à la manière d’une colonne vertébrale. La qualité de la soie est un gage de robustesse pour le couteau.

 

Partie n° 7 : La garde

La garde est fixée entre la lame et le manche. Cette partie du couteau permet de protéger la main de l’utilisateur. Ainsi la main ne peut pas glisser vers la lame. La garde sert également à protéger le manche de la lame.

 

Partie n° 8 : Les plaquettes

 Les plaquettes sont les parties extérieures du manche. On peut en trouver en bois, plastique (ABS ou polypropylène) ou en os. Les plaquettes sont fixées sur la soie du couteau à l’aide des rivets.

Cet article vous a présenté les 8 principales parties qui composent un couteau. Quelle que soit son utilisation, la cuisine, la chasse, ou la survie, qu’il soit fixe ou pliant, un couteau est principalement composé d’une lame et d’un manche. La lame est en métal pour couper et le manche en bois, plastique ou os afin d’être pris en main par l’utilisateur. Ces deux parties sont elles-mêmes composées de nombreux éléments tels que la mitre, les rivets, le corbin ou le pommeau, la soie, la garde, ou les plaquettes. Maintenant que vous connaissez l’anatomie du couteau en détail, pourquoi ne pas vous lancer dans sa fabrication ?