Le rasoir coupe-choux

Le rasoir coupe-choux sous tous les angles

juin 04, 2019

Tout savoir sur le sabre, mieux connu sous le nom de rasoir coupe-choux

Parfois appelé rasoir droit ou rasoir ouvert dans le passé, souvent surnommé sabre par les barbiers français, il est mieux connu sous le nom de rasoir coupe-choux par le grand public. Apprenez à découvrir ce rasoir haut de gamme qui jouit d'une place de choix dans l'imaginaire populaire lié aux rasoirs, mais qui reste accessible aussi bien aux amateurs qu'aux passionnés.

Un peu d'histoire

Il est difficile de situer l'origine exacte du rasoir coupe-choux, aussi bien en terme de date que de géographie.

Pendant longtemps, on pensait qu'il était apparu dans la ville de Sheffield en Angleterre, à la fin du XVIIème siècle. Mais la découverte récente d'une épave vénitienne du XVIème siècle qui en contenait à son bord a chamboulé nos certitudes. Ainsi, s'il est difficile d'établir précisément l'origine du coupe-choux, on sait par contre qu'il a constitué la principale manière de se raser la barbe en Europe pendant plusieurs siècles, jusqu'à l'apparition des rasoirs jetables durant le XXème siècle.

Considérés comme plus hygiéniques, ces derniers ont favorisé la démocratisation de la pogonotomie, c'est-à-dire du fait de se raser soi-même. Mais jusqu'alors, les hommes avaient coutume de se faire raser par un barbier et son rasoir coupe-choux.

Le rasoir coupe-choux

Les caractéristiques du coupe-choux

Le rasoir coupe-choux est un rasoir constitué d'un manche (aussi appelé châsse) et d'une lame fixe qui se replie à l'intérieur. Contrairement aux rasoirs à lame jetable d'aujourd'hui, il était impossible d'en changer la lame, ce qui a pu poser des problèmes d'hygiène lorsque le barbier passait d'un client à l'autre.

Le coupe-choux était particulièrement apprécié pour sa légèreté et, rangé dans son étui de cuir qui lui servait également d'affûtoir, il pouvait aisément se transporter en voyage. S'il reste aujourd'hui apprécié par certains barbiers et amateurs de beaux objets, le coupe-choux est difficile d'utilisation pour un débutant le maniant avec précaution, qui mettra en moyenne entre 30 et 45 minutes pour se raser complètement dans le cadre d’un rasage optimal. On l'associe généralement au blaireau et au savon à barbe pour un usage optimal.

Une lame très coupante à entretenir soigneusement

À l'époque, les hommes les plus riches possédaient plusieurs coupe-choux soigneusement rangés dans des coffrets, et alternaient chaque jour en se rasant. Cela permettait à la lame de se reposer entre deux rasages.

C'est dire la sensibilité de celle-ci : elle doit être affilée sur le cuir avant chaque utilisation. Une à deux fois par an, il est recommandé de l'envoyer à un spécialiste afin de l'aiguiser sur une pierre. Aujourd’hui encore, les lames et le métal utilisé pour la fabrication est crucial et est l’œuvre de spécialiste comme laminedefer.

Cet entretien minutieux et quotidien de la lame est indispensable au fonctionnement efficace du rasoir coupe-choux. C'est ce qui en fait à la fois son charme et sa précision, mais aussi son potentiel danger pour un utilisateur débutant. En effet, un rasoir coupe-choux est particulièrement tranchant et, manipulé par une main malhabile, il peut facilement entraîner des coupures et des lésions.

C'est pour cela qu'il vaut mieux apprendre correctement à s'en servir au préalable.