Couteau papillon fantaisie

Type

ARTICLE EN STOCK

Commandé aujourd'hui, expedié demain

Description complète

Les différents modèles de couteaux papillon 

Le balisong, le couteau papillon, ou encore le butterfly knife ( Couteau papillon fantaisie) aux Etats-Unis est en même temps un instrument d’autodéfense mais également une arme de spectacle. Il a directement trouvé ses adeptes à travers le globe. (

Il y a aujourd’hui deux modèles de balisong accessibles. Chaque référence se distingue suivant le gabarit de la personne à laquelle elle est attribuée :

  • Le veinte-quatro : butterfly knife de 24 cm reconnu telle une arme de petite taille convenable aux femmes.
  • Le veinte-nueve : balisong qui mesure 29 centimètres approprié aux hommes. Le mythe raconte qu’un combattant philippin aurait triomphé contre 29 adversaires avec un veinte-nueve, d’où son nom.

Il faut prendre note que les modèles de balisongs utilisés par l’armée pourront atteindre 45 centimètres.

Leur utilisation

Le couteau papillon est préalablement une arme d’autodéfense. Il est également employé dans certains arts martiaux tels que le Kali-Anis, un art martial provenant des Philippines. Cet accessoire de renfort est utile pour , réaliser des figures impressionnantes de fermeture et d’ouverture de la lame (les tricks). ( Couteau papillon fantaisie)

La manipulation du butterfly knife a attiré de nombreux flippers. Parmi eux on peut citer l’illustre Philippin Fernando Poe. Cet art atteint également les USA où on répertorie le roi du balisong, Clay Groskranz.

Les privilèges de ce type de couteaux

Le butterfly knife est un couteau pliable multifonction. C’est un équipement solide qui peut être utilisé pour de nombreuses activités. Il s’agit particulièrement d’un accessoire d’autodéfense qui se déplie illico.

Le risque de blessure est probable avec les modèles de couteaux qui se plient. Les incidents surviennent à certains moments quand la lame rentre automatiquement. C’est bien différent du balisong parce qu’un dispositif de sécurité immobilise la lame en posture ouverte.

Le balisong, c’est à priori une arme persuasive redoutable. Sortir un butterfly dans un contexte où il faut se défendre permet de intimider l’attaqueur. Mais il serait mieux de bien savoir le manipuler.

Les différentes caractéristiques

Le couteau papillon est reconnu par les deux pièces amovibles qui forment le manche. Elles sont capables de se retourner sur elles-mêmes afin de séquestrer la lame. La sécurité de l’utilisateur est assurée par un dispositif en métal qui emprisonne les branches qu’on désigne latch ou T-latch. Cet accessoire garde le balisong en position inoffensive et permet également à la lame de sortir en un éclair. ( Couteau papillon fantaisie)

L’historique du couteau papillon

Les explications s’opposent concernant le commencement du couteau papillon. Certains parlent de son apparition aux Philippines l’an 1572 pendant la conquête espagnole pendant laquelle les indigènes ont produit le balisong pour batailler contre les invasions coloniales. Ce couteau de petite dimension était dissimulé dans un éventail pour berner les envahisseurs espagnols.

D’autres attribuent la découverte de ce type de couteaux aux Français à travers le légendaire couteau Pied-du-Roy. Ce serait les Espagnols qui l’ont intégré aux Philippines durant l’invasion. De toute façon, chacun s’accorde à dire que sa caractéristique de nos jours hérite de Perfecto de Leon, un remarquable forgeron philippin, en 1905.

Le butterfly knife frôle le sol européen au XVIIIe siècle, entre autres dans les pays anglo-saxons. Aujourd’hui, on rencontre fréquemment le butterfly knife dans l’environnement cinématographique.

Type

ARTICLE EN STOCK

Commandé aujourd'hui, expedié demain

Produits similaires


  • Paiement sécurisé

    Par carte bancaire,
    PayPal ou Stripe

  • Satisfaction garantie

    30 jours à réception de votre
    colis pour changer d'avis

  • Service client 7j/7

    Assistance 9h - 19h
    Les week-ends 9h - 12h

  • Livraison gratuite

    La livraison est suivie et offerte !