La trempe de votre couteau

3 questions essentielles à se poser pour réussir la trempe de votre couteau

janvier 19, 2019

La trempe de votre couteau

Vous êtes en train de fabriquer votre propre couteau ? Quel beau projet ! Vous apprendrez beaucoup de cette expérience en acquérant des compétences diverses. Une fois votre couteau réalisé, vous pourrez être fier de vous. En attendant, prenez chaque étape au sérieux afin de parvenir à un résultat satisfaisant. Une fois que vous avez découpé dans l’acier votre lame, il est nécessaire de passer aux traitements thermiques. Le principe est simple : chauffer l’acier afin de modifier sa structure et d’agir notamment sur son grain. Il existe trois traitements thermiques. Après avoir pratiqué la normalisation du couteau, voici venu le temps de la trempe. Répondons dès maintenant à 3 questions afin de réussir la trempe de votre couteau.

 

Question n° 1 : La trempe, qu’est-ce que c’est ?

La trempe est une étape indispensable lors de la fabrication de votre couteau. Ce procédé a été mis en place dès l’Antiquité. Il s’agit d’une opération de base pour le durcissement de l’acier par traitement thermique. C’est d’ailleurs le plus connu. Le principe est simple. La trempe consiste à chauffer délicatement votre pièce en acier avant de la refroidir subitement. Pour cela, vous serez amené à utiliser une solution de trempe. Il existe différents milieux de trempe comme l’huile végétale, l’eau ou de l’air notamment. Il est conseillé de préalablement chauffer l’huile végétale à 50° et l’eau à 40°. Pour l’air, vous pourrez utiliser un ventilateur.

La trempe de votre couteau

Question n° 2 : La trempe, à quoi ça sert ?

Il est absolument nécessaire de pratiquer la trempe de la lame de votre couteau pour obtenir par la suite une pièce de qualité. En effet, cette étape permettra de durcir considérablement l’acier. La température de chauffe est dite de changement de phase, c’est-à-dire que toute la masse chauffée sera transformée. La pièce étant dans un premier chauffé à température d’austénisation, le carbone va se dissoudre pour se transformer en austénite. Puis en se figeant, l’austénite va alors se transformer en martensite. Votre lame devient très dure, mais aussi très cassante.

 

Question n° 3 : La trempe, quelles sont les étapes à respecter ?

La trempe est une opération délicate qui est très risquée, c’est pourquoi vous devrez respecter certaines règles pour chaque étape lors de la mise en œuvre. 

Dans un premier temps, il est nécessaire de chauffer la lame à la température de trempe pendant une à deux minutes. Attention, la température de trempe est spécifique à chaque acier et sera fournie par le fabricant. Pour vous assurer que la température est adaptée, vous pouvez tester le magnétisme de la lame. Si un aimant ne dévie pas du tout près de la lame, cela signifie que la température est adéquate. Il convient de faire monter progressivement la température pour ne pas brutaliser la pièce en métal. Ensuite, retirez rapidement la lame de la forge avant de la plonger dans le bain de trempe jusqu’à son refroidissement total.

 

Cet article vous a répondu à 3 questions essentielles que vous devez vous poser pour réussir la trempe de votre couteau. Le principe de la trempe est simple : chauffer la lame et la refroidir subitement. La trempe est une étape indispensable pour transformer l’acier en une structure très dure : la martensite. Pour y parvenir, vous devez respecter scrupuleusement les indications présentées dans cet article. Maintenant que vous êtes en possession de toutes les informations, vous pouvez vous lancer dans la mise en œuvre de la trempe de votre couteau. La lame en acier sera alors très cassante et il sera après temps de passer au dernier traitement thermique : le revenu.



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.