L’épée à forger

L’épée à forger

L’épée est une arme blanche à double tranchant utilisée au moyen âge comme arme d’attaque dans les combats. Sa légèreté et sa facilité d’utilisation ont fait d’elle l’arme la plus utilisée de l’époque.

 

Un peu d'histoire

Les premières épées sont apparues avec le travail des métaux. A l'époque la méthode la plus utilisées par les forgerons étaient de faire fondre de métaux qui étaient le cuivre et l'étain afin d'avoir du bronze. Cet alliage était ensuite coulé dans une moule pour obtenir l’épée. Ensuite, la découverte du fer au XIIe siècle avant J.-C. a conduit à l’abandon du bronze pour le fer, celui-ci étant plus résistant que le bronze.

 

Les caractéristiques général d'une épée forgé

De longueur entre 60 et 100 cm, une épée est constituée de 4 parties :

Le pommeau

C’est l’extrémité de l’épée la plus proche de l’escrimeur. Son rôle est d’empêcher la main de glisser de la poignée. Cependant, il sert également de contrepoids.

La poignée

C’est la partie réservée à la main. Elle est généralement préparée pour offrir un confort d’utilisation et une bonne maniabilité de l’épée.

La garde

La fonction principale de la garde est de protéger la main. Elle peut être constituée soit de deux quillons perpendiculaires au corps de l’épée et donnant la forme d’une croix, soit d’une coquille qui enveloppe la main, soit des deux.

La lame

De longueur supérieure à 30 cm et plat sur le côté, elle comporte deux tranchants encore appelés taille ou fil. A partir de la pointe de l'épée, jusqu'au 1er tiers sert à transpercer ou à entailler et frapper l'ennemi. Appelé "faibles" Le dernier tiers appelé fort sert à recevoir la lame adverse pour la dévier.

Chacune de ces parties possède une valeur symbolique. Dans la société médiévale, l’épée représente des valeurs morales et des vertus. Ainsi le pommeau, la poignée, la garde et la lame symbolisent respectivement la force, la sagesse, le courage et la justice.

 

Forger une épée, sa fabrication

Contrairement au bronze, le fer n’est pas moulé, mais forgé. Le forgeron commence par chauffer le minerai de fer afin d’en retirer les impuretés. La masse de métal ainsi obtenu (la loupe) est récupérée en bas du fourneau. Cette loupe doit ensuite être martelée pour rendre le métal plus homogène et plus résistant, parfois en alliant le fer et le carbone pour obtenir de l’acier.

Il s’agit d’une grande responsabilité qui nécessite un savoir-faire qui s’acquiert avec le temps et la répétition.

 

Différents types d’épées

Les différents types d’épées peuvent être regroupés en deux grandes catégories :

Les épées à une main : Ce sont des épées conçues pour un usage à une main. Elles sont généralement légères, et de taille relativement courte. On peut citer entre autres le glaive, le arming sword et l’épée de soldat.

Les épées à deux mains : Ces épées sont conçues pour un usage à doubles mains. On peut citer l’épée bâtarde, l’espadon et la canne-épée.

 

Son entretien

Bien entretenir son épée est aussi important que de bien la forger. Pour cela, les huiles d’armurier et l’huile de girofle sont beaucoup utilisées. Certaines précautions consistent également à éviter le contact avec la peau ou avec les doigts, ce qui conduit généralement à une oxydation du fer.



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

  • Paiement sécurisé

    Par carte bancaire,
    PayPal ou Stripe

  • Satisfaction garantie

    30 jours à réception de votre
    colis pour changer d'avis

  • Service client 7j/7

    Assistance 9h - 19h
    Les week-ends 9h - 12h

  • Livraison gratuite

    La livraison est suivie et offerte !