Les armures forgées du moyen âge

Les armures forgées un art

L’homme a très vite compris qu’il était tout aussi important de se protéger des coups adverses sur le champ de bataille qu’il l’était d’en donner. Pour cela, diverses armes ont été utilisées pour se protéger au fil du temps. C’est le cas des armures forgées.

 

Un d'histoire de la fameuse armures du moyen age

Connue précédemment sous le nom de harnois, l’armure n’est apparue qu’au XVe siècle soit tardivement vers la fin du moyen âge. En effet, dès le XIe siècle, les Normands se servaient d’armures composées d’un gilet en cuir épais, d’un gambison qu’on recouvre d’une chemise de mailles, du haubert, d’un heaume et également d’un bouclier.

Mais suite à la quasi-impossibilité de résister à de lourdes attaques de flèches lancées par le roi Henri V contre la troupe française pendant la bataille d’Azincourt au XVe siècle, l’homme du moyen âge comprit la nécessité de trouver une meilleure protection contre les archers. S’en suit alors l’apparition des premières armures complètes de fer telles qu’elles sont représentées aujourd’hui.

 

La forge des armures

Les armures sont forgées en métal sous plusieurs formes telles que l’écaille, la cotte de mailles, et la plate. Leur conception a été présidée par deux aspects primordiaux : la protection d’une part qui pousse à l’alourdir et la mobilité d’autre part qui pousse à l’alléger. On observe donc une grande variation de poids allant de 20 à 30 kg pour les armures de batailles classiques.

 

La décoration des armures

Depuis leurs premières apparitions au XIVe siècle, plusieurs décorations ont été adoptées pour les armures, dont les emblèmes et les blasons. Le développement des techniques et des arts de renaissance conduit à des procédés plus évolués aboutissant à des décorations plus colorées, plus vives et plus précises dans le métal. On distingue : la gravure, la ciselure, le damasquinage, la niellure, la dorure et le repoussé.

 

Les armures pour la guerre

La nécessité première de l’armure étant de protéger le combattant sur le champ de bataille, c’est dans cette catégorie qu’on retrouve la grande variété d’armures. On distingue :

  • Les armures de bataille

Portées pendant la guerre par la cavalerie lourde et plus tard par les cuirassiers et lanciers, ces armures étaient conçues pour protéger efficacement pendant le combat. Elles étaient forgées avec du métal de grande densité afin d’offrir une meilleure résistance aux attaques ainsi qu’à l’oxydation.

  • Les armures de siège

Ces armures sont apparues avec le développement de l’artillerie : les armes à feu devenant de plus en plus performantes, il fallait renforcer les cuirasses. Il s’agit donc d’un renforcement des parties d’armure les plus exposées.

  • Les armures de commandement

Plus symboliques que fonctionnelles, les armures de commandement sont des versions luxueuses des armures fonctionnelles et étaient portées par les grands seigneurs, les chefs de guerre et bien évidemment les rois et princes pour se distinguer sur le champ de bataille et lors des manifestations.

 

Les armures pour le jeu

Cette catégorie comprend les armures des armures non fonctionnelles. On distingue :

  • L’armure de tournoi qui diffère d’une armure de bataille par son poids allégé et l’ajout de cotes d’armes et de costumes richement armoriés.
  • L’armure de joute conçue pour résister aux chocs importants de la lance. Contrairement aux armures de guerre, celles-ci sont généralement accompagnées d’un bouclier.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

  • Paiement sécurisé

    Par carte bancaire,
    PayPal ou Stripe

  • Satisfaction garantie

    30 jours à réception de votre
    colis pour changer d'avis

  • Service client 7j/7

    Assistance 9h - 19h
    Les week-ends 9h - 12h

  • Livraison gratuite

    La livraison est suivie et offerte !