Le guillochage de votre couteau

3 conseils utiles pour pratiquer le guillochage de votre couteau facilement

février 09, 2019

Le guillochage de votre couteau

Vous avez entrepris un beau projet : la forge d’un couteau. Vous avez décidé de relever un défi de taille, mais serez fier lorsque votre ouvrage sera terminé. Ce projet comporte de nombreuses étapes et vous devrez vous armer de patience pour atteindre votre but. Après avoir forgé la lame de votre couteau, appliqué les différents traitements thermiques et procédé au polissage, vous touchez au but. Vous pouvez déjà être fier de vous. Afin d’embellir votre réalisation, procédez maintenant au guillochage. Il s’agit d’une étape délicate qui vous permettra de créer un objet unique. Découvrez, sans plus attendre, 3 clés pour réussir le guillochage de votre couteau.

 

 

Conseil n° 1 : Connaître le principe du guillochage

Le guillochage est une technique de décoration de la lame qui s’effectue par enlèvement de matière à l’aide d’outils. L’origine du mot n’est pas certaine. Cela peut faire référence à l’architecture ou au nom de l’inventeur de cette technique. Dans tous les cas, le guillochage signifie « orner de lignes, de traits entrelacés pour former un motif ». Le résultat est souvent impressionnant, mais ne vous inquiétez pas, il s’agit d’une technique simple et accessible. Cela vous demandera seulement un peu de pratique.

Le principe du guillochage est simple : il s’agit de réaliser un motif sur le dos de la lame en combinant plusieurs motifs de base comme le demi-cercle, le trait ou encore le triangle. Cette opération est à réaliser avant ou après le montage de votre couteau. Laissez libre cours à votre imagination pour inventer un guillochage original.

Le guillochage de votre couteau

Conseil n° 2 : S’équiper du bon matériel

Pour réussir le guillochage de la lame de votre couteau, vous devez absolument être bien équipé avec des outils de qualité. Vous avez besoin de limes aiguilles de différentes formes : une plate, une ronde (appelé aussi queue de rat) et une triangulaire. Vous l’avez compris, chaque type de lime permet de dessiner un motif particulier. Ainsi le demi-cercle sera réalisé à la lime ronde, le trait avec lime triangulaire, et le triangle avec la lime plate. Munissez-vous également d’un feutre que vous utiliserez pour marquer des repères sur le dos de la lame afin de ne pas vous perdre dans les motifs. Pour vous aider, n’hésitez pas à utiliser un étau. Pensez également à vous procurer du papier de verre ou de la laine d’acier.

 

Conseil n° 3 : S’entraîner avant de se lancer

Avant de vous lancer dans le guillochage de votre chef-d’œuvre, prenez le temps de pratiquer sur une pièce de moindre valeur. Une fois le matériel réuni, ne perdez pas de temps et lancez-vous. Dans un premier temps,  commencez par placer la lame sur l’étau entouré de morceaux de cartons pour ne pas être abîmé. Utilisez un feutre indélébile pour marquer les différentes encoches sur le dos de la lame pour vous aider à vous repérer. Alternez les limes et leurs inclinaisons pour créer des encoches harmonieuses. Coup après coup, votre composition se met en place.

Lorsque vous le sentirez, vous n’avez plus qu’à vous lancer pour de vrai. Prenez le temps de réaliser un croquis pour être au point sur les motifs qui composeront votre guillochage.

 

 

Cet article vous a livré 3 conseils utiles pour réussir le guillochage de la lame de votre couteau. Il s’agit d’une opération qui semble impressionnante, mais qui s’avère finalement plutôt accessible avec un peu de pratique. Pour réussir votre guillochage, vous devez dans un premier temps connaître les principes de base de cette étape. Il est ensuite nécessaire de vous équiper d’un matériel de qualité. Enfin, prenez le temps de vous entraîner en réalisant des motifs simples avant de vous lancer. C’est le moment de laisser libre cours à votre imagination afin de créer une pièce originale et personnalisée. Après vous être un peu exercé, passez à l’action !



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.