Le polissage de votre couteau

5 outils incontournables pour réussir le polissage de votre couteau

février 05, 2019

Le polissage de votre couteau

Vous avez débuté la fabrication d’un couteau, et vous avez besoin de conseils pour parvenir à votre but. Vous avez raison, car pour réussir votre projet, vous devrez respecter un certain nombre d’étapes. Vous avez déjà procédé aux différents traitements thermiques sur la lame de votre couteau et réalisé son manche en bois. Bravo, vous êtes presque au bout de ce challenge. Il ne vous reste plus qu’à réaliser les finitions en vous attelant au polissage de votre couteau. Pour cette étape, les possibilités sont nombreuses. Pour obtenir des finitions de qualités, découvrez sans plus attendre dans cet article 5 outils incontournables pour réussir le polissage de votre couteau. 

Le polissage de votre couteau

Outil n° 1 : Les bandes abrasives

La bande abrasive est l’outil le plus utilisé en coutellerie pour polir manches et lames. Il existe des bandes de tous les formats. Les plus petites sont utilisées sur des tourets, une machine qui met en rotation une roue, et les plus grandes sur des backstands qui sont des machines professionnelles de coutellerie. Les bandes sont composées de toile enduite d’une résine qui contient des grains d’abrasif.

 

Outil n° 2 : Le papier de verre

Le papier de verre est sans aucun doute l’outil le plus courant. Vous pourrez l’utiliser aussi bien pour polir la lame que le bois du manche. Il s’utilise manuellement. Vous pouvez aussi l’enrouler autour d’un élément solide pour éviter de casser les arrêtes de votre pièce. Vous pouvez choisir le papier de verre basique ou un papier de verre de qualité supérieure que l’on appelle papier de verre de carrossier.

 

Outil n° 3 : La pâte à polir

La pâte à polir est efficace pour le polissage des lames et des manches. Cependant, vous choisirez celle à utiliser selon le matériau (bois, métal…) et le type de finition (satinée ou poli miroir) que vous souhaitez. La pâte à polir sera ensuite utilisée sur un disque en coton qui peut être cousu ou non pour plus de souplesse.

 

Outil n° 4 : Le polissoir traditionnel

Pour un polissage soigné de votre lame, vous pouvez fabriquer un polissoir traditionnel. C’est un disque de feutre ou de cuir sur lequel on colle des abrasifs. On utilise pour cela de la colle de poisson et de l’émeri. L’émeri est un abrasif qui est composé de grains de corindon qui a été réduit en poudre. Le corindon est à la base une pierre précieuse. Vous pouvez utiliser plusieurs types de grains de corindon. L’avantage de fabriquer vous-même votre disque est que vous pouvez l’adapter selon la forme et la taille de la pièce à polir. Pour obtenir un polissage, glace qui sera très agréable à l’œil, utilisez un polissoir traditionnel.

 

Outil n° 5 : Les pierres

Pour le polissage de la lame de votre couteau, vous pouvez aussi choisir des pierres. Dans ce cas, il s’agira d’un polissage à la main. Cela permettra notamment d’accentuer le tranchant de votre couteau. Les pierres sont très utilisées dans la coutellerie traditionnelle japonaise. Vous pouvez par exemple utiliser la pierre dormante. La pierre de coticule sera également très appréciée notamment pour aiguiser la lame de votre couteau.

 

Cet article vous a présenté 5 outils que vous pouvez utiliser pour réussir le polissage de votre couteau. Ainsi pour polir le métal de la lame et le bois du manche, le papier de verre, les bandes abrasives, la pâte à polir, le polissoir traditionnel et les pierres seront vos alliés. D’une manière générale, il est conseillé de commencer par utiliser de gros grains pour le polissage puis de passer à une granulométrie plus fine pour les finitions. Choisissez votre outil selon vos besoins pour vous lancer dans le polissage de votre couteau. Une fois cette étape réalisée, vous pourrez décorer votre couteau afin de l’embellir, notamment en utilisant la technique du guillochage.



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.