Le foyer de forge

foyer de forge

 Le foyer de forge

Une ancienne méthode permettait aux hommes de fondre les métaux et de les faire travailler pour en sortir des objets et outils de toutes sorte à des fins humaines. Cette méthode est qualifiée de forge, mais pour forger, nos forgerons ou industriels ont besoin d’un foyer, qu’il soit artisanal ou industriel. C’est ce que nous appelons l’atelier du forgeron ou le foyer de chauffe du métal, qui permet à l’artisan d’accomplir aisément son job.

Cet article va se permettre d’élucider dans son développement, sur ce qu’on appelle ‘’un foyer de forge’’, son principe et son organisation et les quelques types de foyer de forge disponible sur le marché. Alors, si vous aviez déjà un souci concernant ce domaine de forge, c’est le moment pour vous de mieux comprendre davantage ces produits.

 

Le foyer de forge : que pourrions-nous comprendre par ce petit groupe de mots ?

Le foyer de forge ou la forge est avant tout le lieu de travail du forgeron, où grâce à un foyer précis et adapté on chauffe le métal pour le soumettre à une transformation donnée. Le terme forgeage est fort polysémique, il favorise d’une part, la déformation ou la destruction d’un métal à chaud ou à froid par le biais d’un accessoire-choc (marteau, marteau-pilon, martinet…) et un support pouvant tenir en équilibre le métal (enclume, matrice...). D’autre part, il procède à son façonnement pour lui donner un nouvel aspect.

Cette activité antique et à la fois moderne, la métallurgie et les grandes forges n’ont jamais cessé d’apporter une nouvelle dynamique à ce monde dans lequel nous sommes. Oui, le forgeage a beaucoup apporté au changement environnemental qui s’observe actuellement.

Grâce à la révolution connue par cette branche d’activité, les emplois se créent et nous avons divers moyens de déplacement, la préparation des minerais s’améliore. Par ailleurs, cette activité nous permet de profiter de meilleures qualités de mercure et de plomb.

 

De quoi est constitué un foyer de forge ?

Pour être moins bavard, on pourra vous dire qu’à la date d’aujourd’hui, nous disposons de deux types de foyers de forge, le foyer artisanal et le foyer industriel.

En effet, la forge artisanale est mise en place avec un foyer servant à porter le métal à une température de fongibilité ou de malléabilité, un combustible (charbon, gaz, huile…) et un dispositif de soufflerie manuel. On peut également quelque peu des forges artisanales électriques.

Ensuite, la forge industrielle est quant à elle bâtie sur une ou plusieurs enclumes, une quantité d’eau ou d’huile pince, marteaux, poinçons, ciseaux brossent…  

   

Quel est le mode de fonctionnement d’un foyer de forge ?

Le fonctionnement d’une forge artisanale ou industrielle est très pratique, il suffit de faire fondre le métal dans le foyer qui utilise un combustible pour produire la chaleur de chauffe. Le système de soufflerie peut être actionné manuellement ou par un système électrique. Une fois que le métal est porté à haute température c’est-à-dire, qu’il devient rouge ou l’écrouissage cesse d’augmenter, le forgeron peut lui donner maintenant la forme qui lui plait. 

Il se servira de marteaux et autres instruments pour restructurer ou réaménager le métal (fer, bronze, acier…), comme le potier fait à l’argile.

 

Combien peut coûter un foyer de forge sur le marché ?

Le prix d’un foyer de forge dépend très essentiellement de sa marque de fabrique, du modèle ou même de sa qualité. Retenons que le prix d’une forge est souvent fixé hors taxes et peut être en moyenne 650 euros, les gammes plus complexes sont beaucoup plus cher et peut largement excéder 1000€



Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.